Jour de Colère : le reportage d’Agence Info Libre

La manifestation de bout en bout, dans la même ambiance que j’ai perçue en marchant et en remontant deux fois la colonne pour retrouver des connaissances ou simplement pour VOIR ce qui se passait (et qui est historique).


Pour l’avoir vécu au même endroit, mais souvent de l’autre côté de la place :

  • à 1:10 des provocateurs se glissent le long de la brasserie Vauban et passent derrière la ligne des CRS pour se repositionner côté est de l’avenue de Breteuil
  • à 2:50 les policiers en civil photographiés chargent à la matraque et la bombe lacrymo pour ramasser un manifestant. En revenant vers la ligne de CRS, vous apercevez le grand frère de Foutriquet 1er qui calme tout le monde
  • à 3:40 la charge des CRS contre les barrières, des civils se retrouvent dans les rangs des CRS sans être inquiétés…
  • à 5:00 les premières manoeuvres autour de l’avenue de Tourville qui aboutiront à la mise en place de la souricière
  • à 6:00 dans la souricière, les dangereux fâchistes extrêmistes démarrent un chant non identifié, sûrement un hymne du IIIe Reich
  • à 8:20 le début de la fin, quand de jeunes « versaillais » entament en choeur et en couleurs le chant de la Quenelle. Place Beauvau, on chie mou.
  • à 14:07 un CRS tente d’expliquer qu’il obéit aux ordres (« le jour où votre patron, il vous dit… ») se fait rappeller l’article 122-4 par un citoyen en colère. Sûrement un dangereux fachiste, encore.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *